Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

logement

  • Charges locatives trop élevées : nous devons nous mobiliser !

    Le PCF membre du collectif "Urgence logement" soutient la démarche de la CNL contre les charges locatives trop élevées ci dessous la pétition qu'elle a initiée et le rendez-vous qu'elle donne aux locataires 

    Le document original et la pétition, c'est ici

  • Projet de loi sur le logement

    Mercredi dernier, Cécile Duflot a présenté son projet de loi sur le logement au Conseil des Ministres.Il sera examiné par le parlement à la rentrée.

    Un premier pas de l'Etat pour réguler ce marché archi-libéral, et aider la population à trouver un logement décent dans de bonnes conditions?

    Quelques idées du projet de loi:

    • Régulation : Mot tabou pendant des décennies, il réapparait dans ce marché fortement libéral. Le projet de loi introduit l'encadrement des loyers, plus de transparence sur les frais des agents immobiliers et les activités des syndics. Il prévoit également la mise en place de PLU sur les périmètres des intercommunautés, pour construire où c'est utile sans consommer de façon excessive les espaces naturels et agricoles.
    • Locataires/bailleurs : La garantie universelle des loyers doit éviter l'expulsion des uns et protégers les autres contre les impayés.
    • Faciliter la construction : En éliminant certaines contraintes, et en introduisant l'habitat participatif, et d'autres mesures pour construire 500 000 logements par an (dont 150 000 logements sociaux) d'ici la fin du quinquennat.

    Le communiqué de presse est ici.

    Nul doute que le Collectif Citoyen du Pays d'Aix Urgence Logement suivra le projet de très près.

  • Collectif Citoyen du Pays d'Aix Urgence Logement - Marche du 26 juin

    Il y avait foule aux Allées Provençales mercredi 26 juin, à l'appel du Collectif Citoyen du Pays d'Aix Urgence Logement.

    Des mal-logés et des sans-logements qui ont décidé de se faire entendre et de mettre les institutions devant leurs responsabilités en matière de logement social.

    Tout a commencé par une assemblée populaire le 11 mai. Le Collectif Citoyen qui s'est constitué lors de cette assemblée a ensuite  rencontré le Conseil de la CPA. Mercredi, c'est par une marche à travers Aix en Provence, puis une rencontre en sous-préfecture, que le collectif a fait entendre ses revendications:

    • Non aux expulsions sans solution de relogement
    • 1000 logements sociaux de plus par an
    • Mise en place d'une structure inter-bailleurs pour permettre une mutation des logements en fonction des besoins

    Des élus du PCF et d'autres partis, des membres d'associations s'étaient joints aux manifestants, pour les aider à porter leurs revendications. Avec deux priorités:

    le logement social,

    la démocratie citoyenne.

     
    Les photos:
     
    PCFAixFrontdeGaucheVertical.jpg
     
  • Collectif Citoyen du Pays d'Aix Urgence Logement - Marche du 26 juin

     

    Le Collectif Citoyen du Pays d'Aix Urgence Logement organise une marche

    Mercredi 26 juin Des Allées Provençales à la sous-préfecture où une délégation sera reçue.

    Ses membres ont fait un très gros travail de distribution : 20 000 tracts distribués sur tous les quartiers d'Aix ! La manifestation est déclarée en sous-préfecture, la banderole est faite. Tout est prêt.

    Le Collectif vous attend nombreux!

    Rendez-vous mercredi à 16h30 aux Allées Provencales

    Passez le mot autour de vous!

    PCFAixFrontdeGaucheVertical.jpg


  • Logement, la solidarité est créative

    A Villeurbanne, des personnes ont créé une coopérative, et fait naître un Village vertical. Anti-spéculation immobilière, pro-solidarité.

    Ca leur a pris 8 ans, mais ils ont réalisé leur rêve: un immeuble solidaire, convivial, qui permet de bien vivre avec ses voisins, écologique aussi.

    Dans ce Village, chacun est propriétaire collectivement, et locataire individuellement. Ils ont créé une société par actions simplifiée à capital variable. La société est propriétaire de l'immeuble (à elle les prêts et les loyers). Dans 50 ans, les loyers (environ 10,50 euros/m2) n'auront pas bougé, sauf à la baisse une fois les emprunts remboursés.

    Ce projet est le fruit de Habicoop, une association basée à Lyon.

    Lire l'article complet de Pia de Quatrebarbes dans L'Hmanité Dimanche du 23 mai.

    logement

    A acheter en kiosque ou en ligne

  • Logement, une autre politique est possible

    Jacqueline Rouillon, maire FG de Saint-Ouen, le prouve.

    Pour résister à la pression foncière et offrir des logements aux familles populaires, deux outils:

    • une charte signée avec les promoteurs pour encadrer les prix,
    • la préemption des logements pour en vente pour négocier leur prix à la baisse, si nécessaire.

    Les promoteurs signent sans rechigner la charte qui garantie un prix de sortie des logements fixè à 10% au moins en-dessous des prix du marché. Elle garantit également la construction de logements de qualité, de taille adaptée à la demande, en accord avec les obligations environnementales, des contraintes sur les parties communes, etc. S'ils ne respectent pas ou ne signent pas la charte, les promoteurs n'ont pas accès à Saint-Ouen, et en particulier au projet sur les docks avec 4000 logements à réaliser.

    La préemption permet à la ville de faire baisser les prix trop élevés de logements mis en vente. Si elle est sujette à contestation, la préemption est légimitée par les avantages dont on bénéficiés les propriétaires lors de l'achat de leur logement. Elle n'a d'ailleurs été exercée que sur 40 des 809 transactions effectuées en 2011, et permet de limiter l'escalade des prix des logements.

    La politique ambitieuse de Saint-Ouen en matière de logement se traduit par plus de 40% de logement social, des équipements publics et sportifs, et le lancement d'un grand projet des Docks de Saint-Ouen, avec un grand parc vert, des logements, des entreprises, des écoles, des équipements publics pouvant recevoir 12 000 habitants, soit 1/4 de la population de Saint-Ouen. Cet ensemble respectera des critères de mixité sociale, aussi écologique (collecte des déchets par aspiration, haute qualité environnementale des bâtiments, places de parking mutualisées, par exemple). A noter également que 80% de ces logements sera réservé à des propriétaires occupants, évitant ainsi la spéculation.

    De quoi donner des idées à la CPA ?

    Le dossier complet est à lire dans L'Humanité Dimanche du 16 mai.

     

  • Mort par expulsion

    Vénissieux, dans le Rhône.

    La maire communiste avait pris un arrêté interdisant les expulsions locatives. Arrêté annulé à la demande du préfet du Rhône (c'est-à-dire le représentant de l'Etat) par le tribunal administratif de Lyon. Le même préfet avait autorisé l'utilisation de la force publique pour expulser une vieille dame de 70 ans. C'est le corps pendu de la vieille dame que les agents de la force publique ont trouvé.

     

    Le Logement est un droit constitutionnel !

    L'Assemblée Populaire du 11 mai, initiée par la section du Pays d'Aix l'a dit et redit.

    Rejoignez-nous pour défendre ce droit.

    Pour nous contacter:

    Section PCF du Pays d’Aix
    35 rue Granet 13 100 Aix-en-Provence
    pcf.aix@wanadoo.fr

    04.42.23.30.91

    LogoPCFAix.jpg


  • Le Logement d'abord

    L'Assemblée Populaire initiée par la section du Pays d'Aix s'est tenue hier au Centre Social des Amandiers.

    DSC03948.JPG

    DSC03970.JPG

    DSC03962.JPG

    Les intervenants étaient :

     

    • Nathalie Leconte, militante associative pour la défense des locataires,
    • Pierre Bachman, membre du PCF
    • Anne Mesliand, conseillère régionale Front de Gauche
    • et surtout, les personnes présentes, toutes concernées un jour ou l'autre par le problème du logement.

    Les principaux thèmes discutés étaient :

    • l'importance du logement non seulement comme charge importante sur le budget, mais également dans son aspect familial, social, environnemental
    • le retard de Aix et de ses alentours dans la construction de logements en général, et de logements sociaux en particulier
    • l'attribution et la permutation des logements
    • les risques sociaux liés au mal-logement (ségrégation, expulsions, ...)

    D'autres assemblées et informations suivront bientôt...

     

  • Dormir au bureau ?

    La ministre du logement, Cécile Duflot, a annoncé des dispositions juridiques permettant de transformer des bureaux vacants en logement. Affaire à suivre...

    En attendant, joignez l'assemblée populaire :

    « Le logement d'abord ! »


    Le samedi 11 mai à 14h30 , centre social les Amandiers,

    8 allée des Amandiers, quartier du Jas de Bouffan à Aix-en-Provence.

    Logo Aix PCF FdG.JPG