Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Conférence de Section - 37ème congrès

    Le weekend dernier a eu lieu la conférence de section du Pays d'Aix, dans le cadre du 37ème congrès du PCF.

    Nous avons étudié le texte de la base commune, discuté des amendements et des voeux et les avons votés.

    Même en plein travail, nous n'avons pas hésité à aller au départ de la Marche Aixoise pour l'Egalité et la Visibilité.

    Enfin, nous avons élu notre nouvel exécutif. Léo Purguette, qui a été notre secrétaire de section pendant 8 ans a choisi de ne pas se représenter, non cumul des mandats oblige. Et c'est Véronique Marouzé qui lui succède.

    Lire la suite

  • Marche Aixoise pour l'égalité et la visibilité

    Hier, les communistes du Pays d'Aix étaient en conférence de section dans le cadre du 37ème congrès du PCF,

    Mais ils tenaient à être présents à la Marche pour l'égalité et la visibilité. Normal, ils font partie des initiateurs de cette marche. Tous étaient fiers d'y participer:

    Dans La Marseillaise

    lm22mai.png

  • C’est le Parti communiste qui tient la gauche debout

    A 16 jours du Congrès national, Pierre revient à la fois sur la préparation de celui-ci et sur la situation politique (49-3- loi El Khomri, etc.). Il revient également sur des questions qui traversent actuellement notre Parti, notamment sur le projet, notre stratégie  pour 2017 et les nécessaires transformations de notre Parti.

    Lire la suite

  • Nous pleurons une camarade

    muriel.png

    Toutes nos pensées vont à son mari et à sa famille. Elle nous manque déjà...

  • Nuit Debout à Marseille - Intervention de Pierre Bachman

    Je vous propose de réfléchir ce soir à ce qu'est le travail. Constatons une chose : lorsque l'on parle de « travail » on pense presque tout de suite « emploi ». Mais est-ce bien la même chose ?

     

    Le travail devrait être « la façon d'être au monde de l'homme » (Georges Canguilhem, 1947) ou « l'activité humaine qui vise à la réalisation et à l'accomplissement de soi, à l'action sur le monde et dans le monde pour le changer et le transformer» (Robert Salais économiste, professeur à l'École normale supérieure de Cachan, séminaire syndical, juillet 2009). Le travail relève donc de l'expérience humaine marginalisée, bafouée et parfois réprimée.

    Lire la suite

  • Dissoudre l'Action Française

    Ce matin, les organisation progressistes du Pays d'Aix se sont donné rendez-vous sur les marchés. Pour faire signer une pétition demandant la dissolution d'Action Française.


    Lire le texte de la pétition

    Signer la pétition en ligne.

    Lire la suite

  • Action Française et Marion Maréchal Le Pen

    Tandis que des membres d'Action Française agressait des jeunes communistes à Aix, Marion Maréchal Le Pen était leur invitée à Paris, où elle se déclarait proche de leurs idées...

    La Marseillaise du 7 mai

    lm7mai.png

    Ce weekend, les forces progressistes du Pays d'Aix ont affiché leur soutien aux jeunes communistes.

    Les membres du PCF et les jeunes communistes ont rendu hommage aux résistants victimes du fascisme tout au long du weekend, réaffirmant leur lutte contre l'austérité et les politiques libérales qui font le nid du fascisme.

    La Provence du 8 mai

    lp8mai.png

  • Jeunes Communistes agressés par Action Française

    Alors que comme chaque jeudi les Jeunes Communistes d'Aix-en-Provence se réunissaient pour débattre autour d'un film, des membres du groupuscule d'extrême-droite Action Française ont une nouvelle fois tenté de s'introduire dans la section des PCF du Pays d'Aix. Pendant plus d'une demi-heure, ils ont fait un véritable siège du bâtiment, prenant en otage les camarades présents. Il y a de cela un an et demi, cette même organisation avait déjà fait irruption en plein débat, saccageant sur son passage l’intérieur de la section, jetant des bouteilles en verre à bout portant sur nos camarades et rouant de coup l'un d'entre eux. Ces mêmes personnes qui vocifèrent « communistes assassins » rappelant ainsi leurs racines idéologiques qui plongent dans les heures les plus sombres de l'histoire du XXème siècle, prétendent vouloir dialoguer ? Aujourd'hui comme hier, les communistes ne dialoguent pas avec les groupes fascistes, mais luttent au quotidien en militant contre leurs idées nauséabondes qui n'ont qu'un objectif : diviser les travailleurs et détourner leur colère légitime face à un système capitaliste qui les prive de toutes les richesses qu'ils produisent.

    Cette agression survient dans un contexte extrêmement particulier. D'abord, l'État d'urgence imposé par le gouvernement « socialiste » et surtout le mouvement contre la loi travail qui, mobilisation après mobilisation Dans ce contexte ultra-repressif, nous ne doutons pas que les contrôles d'identité effectués hier par la police, permettent de faire progresser les enquêtes concernant les multiples faits de violence reprocher à ce groupuscule.

    Enfin, cette agression survient à quelques jours du 8 Mai, journée de souvenir de la victoire contre le nazisme en 1945.
    Les communistes d'Aix-en-Provence, qu'ils soient jeunes ou moins jeunes, continueront de demander la dissolution des groupuscules fascistes au gouvernement. Ils continueront de militer pour défendre vraiment l'intérêt des opprimés et en finir avec ce système capitaliste capable d'enfanter de tels monstres pour défendre ses profits.


    Jeunes communistes et Parti communiste français du Pays d'Aix - 6 mai 2016

  • Contre la stratégie de tension dans les manifestations

    Au niveau local comme départemental, le PCF s'oppose à la politique de tension dans les manifestations entretenue par le gouvernement.

     

    Pierre Laurent sur Europe 1 hier

     

    Déclaration de l’Exécutif départemental du PCF 13

    Le rejet de la loi travail portée par le gouvernement a provoqué de nombreuses mobilisations dans le pays. Elle a signé le retour de la question sociale dans le champ politique.

    Pour réussir son passage en force, le gouvernement a choisi la politique du pourrissement et la brutalité afin de décourager les citoyennes et citoyens de se mobiliser dans la rue et sur les places.

    Le mouvement contre la Loi travail ne se laissera pas détourner de son objectif. Pour autant, il faut que cessent  les provocations répétées et les violences contre les salariés, les syndicalistes, les jeunes qui exercent leur droit de manifester.

    Nous demandons l'abandon des procédures aveugles contre des citoyennes et citoyens qui ne se reconnaissent pas dans les faits qui leur sont reprochés.

    Nous demandons l'interdiction des flashball, dont la dangerosité est avérée.

    Nous demandons à l'État de mettre les forces de l'ordre au service du bon déroulement de ces manifestations.

    L'intimidation et la répression policière sont des voies sans issue : la loi travail doit être retirée !

    L’Exécutif du PCF 13