Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Liberté de la presse, façon Erdogan

    Josiane Durrieu et Léo Purguette en ont parlé lors de la présentation du livre Entre les Mains des Kurdes

    Lire la suite

  • loi travail, ce qu'en pensent les jeunes

    La Marseillaise du 24 mars

  • Contre les violences de l’extrême droite à Aix - le serment du PCF

    C'est au nom des communistes du Pays d'Aix que Léo Purguette a pris la parole

    La Provence du 23 mars

    lp23mars.png

     

  • la video du rassemblement

    Anonymal a couvert le rassemblement

    Lire la suite

  • Entre les Mains des Kurdes

    Jeudi 24 mars à 18 h

    Au Café Culturel Citoyen

    Josiane Durrieu présentera son livre Entre les mains des Kurdes

     

    « Il a fallu la résistance héroïque et décisive de Kobanê face à l’offensive de Daech pour que le monde s’intéresse enfin à la cause kurde. Privé de pays et de reconnaissance au XXe siècle, ce peuple continue bel et bien d’exister. Dans sa longue lutte pour être respecté, il a nourri une culture singulière et une créativité politique qui force l’admiration. Dans ce Moyen-Orient qui s’abîme dans les luttes de domination qui le dépassent, le salut pourrait bien venir de là« , écrit-elle notamment.

  • Face à la violence, la résistance citoyenne

    Nous étions nombreux hier pour protester contre les violences d'extrême-droite.

    Un grand bravo aux organisateurs et aux participants, qui disent non aux violences de l'extrême-droite à Aix.

    et dans la Marseillaise du 20 mars

    lm20mars.png

  • Face à la violence, la résistance citoyenne

    Nous vous attendons nombreux samedi prochain à 16h à la Rotonde côté Allées Provençales.

    Le texte de l'appel et les signataires

     

    Dans la Marseillaise du 15 mars

    lm15mars.png

  • Journée internationale des luttes pour les droits des femmes

    et pas journée de la femme.

    D'abord parce que ce n'est pas une journée commerciale, où on offrirait un bouquet de fleurs aux femmes.

    Parce qu'il n'y a pas qu'une femme, mais qu'il y a des femmes (elles comptent même pour la moitié de l'humanité, enfin, si on ne tient pas compte des millions de femmes manquantes en Chine et en Inde, parce que donner naissance à une fille est considéré comme une catastrophe d'où les féminicides à ou avant la naissance ...)

    Parce que les femmes vivent tous les jours de l'année.

    Et qu'en France, elles sont majoritaires dans les emplois à temps partiels, que leur salaire moyen est inférieur de 27% à celui des hommes, parce tous les 2,5 jours une femme est tuée par son partenaire, parce que les femmes ont le droit de disposer de leur corps comme elles l'entendent. Et la liste est loin d'être exhaustive.

     

    Donc, rendez-vous demain à 18h sous l'Ombrière du Vieux Port pour continuer les luttes vers l'égalité.

    Dans la Marseillaise du 7 mars

    LM7mars.png