Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Manifestation des Identitaires - Communiqué du PCF section Pays d'Aix

    Après la manifestation des identitaires à Aix en Provence.

     

    Hier s'est déroulée à Aix une manifestation dans le plus pur style de l'extrême droite la plus sombre à la date anniversaire de l'accession d'Hitler à la chancellerie d'Allemagne. Munis de flambeaux, comme les SA le 30 janvier 1933, les individus participants à la marche revendiquée par « Génération identitaire » sur Internet ont clamé leur amour de "l'identité aixoise", encadrés par la police.

     

    Que les autorités, en plein état d'urgence laissent se dérouler pareille offense à la République est profondément scandaleux.

     

    Voilà plus d'un an que des groupuscules d'extrême droite sous diverses étiquettes : Jeunesses nationalistes, Génération identitaire, Action française, troublent l'ordre public à Aix : tentative d'incendie de local du PCF en pays d'Aix, agression de militants jeunes communistes, perturbation de rassemblement de militants des droits de l'homme, irruption dans une conférence à l'IEP puis menaces de mort sur un parlementaire socialiste et coup porté à son collaborateur. Maintes plaintes déposées et à ce jour, aucune suite concrète. Ces mêmes personnes peuvent donc parader en toute quiétude, emmenées par un identitaire candidat pour le Front national lors des dernières départementales et crier leur amour de Guillaume de Provence "libérateur de la Provence face aux Sarrasins" !

     

    Nous réitérons notre demande de dissolution de tous les groupuscules violents, et en appelons aux autorités pour qu'un terme soit mis aux provocations comme aux actes répréhensibles.

     

    A peine maquillée derrière des revendications "culturelles", cette manifestation raciste est une injure aux habitantes et aux habitants d'Aix, notre ville qui compte sur ses monuments aux morts bien des noms de résistants, parmi lesquels de nombreux communistes.

    Aix doit être une ville ouverte et fraternelle. Nous ne les laisserons pas faire.

     

    Section PCF du Pays d'Aix.

     

    Pour information, dans la Provence de ce jour

    lp31jan.png

  • Construire la bataille des idées

    Interview de Anne Mesliand dans la Marseillaise du jour

    lm29jan.png

  • Action Française - demande de dissolution

    Action Française est entré dans le local de la section en octobre 2014 et s'en est pris aux JC qui y étaient présents.
    Depuis, ils ont également perturbé le cercle du silence, une réunion tenu par le PS à l'IEP, et plus récemment (lundi dernier) la cérémonie des vœux du député Ciot, diffusant un tract appelant à sa mort.
    La police reste sans réponse. Alors qu'Action Française distribue en plein jour sur le marché le samedi ou autour de la Rotonde, sans être inquiété. L'état d'urgence ne semble pas s'appliquer à tous, et c'est inquiétant et inacceptable.

    Les progressistes d'Aix se sont réunis pour protester contre Action Française. JD Ciot a demandé leur dissolution, avant d'être attaqué lundi dernier. Voici notre réponse à son initiative.

    Voici notre réponse

  • Les Communistes présentaient leurs voeux hier soir

    Solidarité avec les syndicalistes, avec les victimes des guerres et du terrorisme, et surtout attaquer le mal à la racine en luttant contre le libéralisme, la discrimination, la casse sociale.

     

    La Marseillaise du 26 janvier

    lm26janv.png

  • Droit des femmes - Rétropédalage de Estrosi

    A la Région, Catherine Giner ne sera chargée "que" de l'intergénération, Estrosi prenant en charge la famille.

    La Marseillaise du 20 janvier

    lm20janvier.png

  • Le droit des femmes selon Estrosi

    Pas de délégation aux droits des femmes mais un pôle famille, pas d'égalité femmes/hommes mais de la complémentarité, PMA assimilée à l'adultère,  IVG assimilée au droit de tuer même en cas d'anomalie du fœtus, c'est la vision d'Estrosi et de Catherine Giner pour la moitié de l'humanité. Lui qui en appelait à Simone Veil face à Marion Maréchal Le Pen...

     

    Dans la Marseillaise du 18 janvier

    lm18janvier.png

  • Altéo : produire autrement pour préserver la Méditerranée !

    La polémique au sein du gouvernement pour savoir qui a autorisé le Préfet des Bouches du Rhône à laisser Altéo poursuivre son activité relance le débat développement industriel / préservation de l'environnement.
    Ainsi Altéo, installée depuis 120 ans à Gardanne, premier producteur d’alumine au monde, - matériau utilisé dans la fabrication de tous nos écrans pour portables, TV, tablettes -  n'est plus autorisée à rejeter ses boues rouges dans la mer depuis le 1er janvier.

    C'est une première avancée à laquelle a contribué, Roger Mei, maire de Gardanne, par la création, entre autre, d'un comité scientifique, il y a vingt ans.

    Elle reste cependant autorisée, après enquêtes, consultations, avis d'instances indépendantes et de laboratoires scientifiques(*) à poursuivre le rejet d'eaux industrielles dans le périmètre du Parc des Calanques.

    Nous considérons qu'il est possible d'agir, dans un même mouvement, pour la protection du littoral méditerranéen ( la baie de Cassis), l’avancement des recherches en matière de dépollution, la mise en œuvre de nouvelles techniques par l’usine Altéo et la préservation de la filière économique de l’alumine pour maintenir l’emploi de près de 700 salariés et plus de 1000 emplois induits en Europe.

    Pour cela il faut y consacrer les moyens de recherche et d'investissement. C'est ce que  doit amplifier Altéo pour supprimer toute pollution liée à son activité et donc mettre un terme le plus rapidement possible à ses rejets liquides pollués en Méditerranée.

    L’entreprise doit donc être placée sous le contrôle de l’ensemble des personnes concernées : salariés, population, associations, élus -dont Claude Jorda Conseiller départemental … afin de veiller aux décisions de l’arrêté. Nous proposons qu’un bilan annuel soit effectué et rendu public.
    Produire autrement sans polluer doit devenir la règle. D'ailleurs pour les communistes tout appelle à un nouveau développement industriel préservant l’emploi et assurant la transition écologique de notre société.

    (*) L’autorité environnementale, le Conseil d’Administration du Parc National des Calanques, la Commission d’enquête publique, le Comité Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques, le Conseil Supérieur de la Prévention des Risques Technologiques, l’Institut de Radioprotection et de sureté Nucléaire

  • Grèce : le meurtre

    Dans la Marseillaise du 11 janvier

    lm11janvier.png