Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Achetez le muguet des travailleurs

    4_affiches_muguet-2.jpg

    Comme chaque année, les communistes vous proposent leur brin d'espoir.

    Un porte-bonheur qui participe aux financements de toutes les batailles politiques qu'ils mènent.

    Points de vente habituels le 1er mai au matin :

    - Centre-ville rue Granet

    - ZUP Encagnane (près du Casino)

    - Jas-de-Bouffan (près de la Poste)

    - Petit-Nice (près de la table de ping-pong)

    - et bien sûr au point de rendez-vous pour prendre le bus de la manifestation marseillaise (9h45 devant Eurodif)

     

     

  • Revue de Presse : le droit de vote accordé aux femmes

    Avec un peu de retard (le jour anniversaire était le 21 avril), voici les deux articles parus dans La Marseillaise du 18 avril

    lm18droitvote.png

    lm18droitvote2.png

  • Rompre pour Refonder l'Europe

    rompre.png

  • Il y a un an

    le Rana Plaza s'effondrait sur 3500 ouvriers du textile, faisant 1 138 morts et des milliers de blessés.

    A aujourd'hui:

    • Le fonds d'indemnisation promis par des grandes marques comme Benetton, Zara, Celio, H1M, Camaieu, Mango, Gap, Auchan, Carrefour, Primark, Wallmart n'a reçu que 7 millions de dollars sur les 40 promis. Cela veut dire par exemple que les familles des victimes qui ne peuvent plus payer leur loyer sont à la rue. Des hommes, des femmes et des enfants.
    • Dans le même temps, 150 syndicats se sont constitués sur place, et le rassemblement prévu pour ce jour anniversaire devrait être mémorable.
    • Les ouvriers ont obtenu une hausse de 77% du salaire minimum (de 30 à 50 euros mensuel).
    • 30 ou 50 euros, c'est le prix d'un article ou deux dans les magasins français des marques cités ci-dessus. Alors que le prix de revient d'un article est de 8 euros.Pour des journées commençant à 8 h pour finir à 20 heures en période creuse, à 3 du matin à l'approche de Noël.

    8 euros et des milliers de morts. Je ne sais pas pour vous, mais maintenant que je ne peux pas l'ignorer, j'ai du mal à m'habiller dans ces marques...

    Je ne peux pas ignorer non plus que ces pratiques sont s'étendre à l'Europe si le TAFTA voit le jour...

    Lire le témoignage de Shila Begum dans l'Humanité Dimanche du 17 avril.

     

  • Solidarité et austérité

    Quels vont être les détails de 50 milliards d'euros d'économie budgétaire prévus par M Valls?

    • 50 Milliards d'euros sur 3 ans = 5% des dépenses publiques.
    • Le modèle social français = 400 milliards d'euros consacrés au fonctionnement des services publics et 650 milliards d'euros consacrés à la protection sociale.
    • La moitié des sacrifices vont se faire sur ce système social.
    • Conséquence immédiate : on va opposer actifs et retraités, bien portants et malades, travailleurs et chômeurs, riches et non riches, etc...
    • Deuxième conséquence : les ménages ont des dépenses "sociales" indispensables (santé, retraite, petite enfance, dépendances, etc) qui ne seront plus assurées par le système social public. Ils devront dont avoir recours aux assurances privées. Ce qui va rendre leur situation encore plus difficile, et accroître les inégalités.
    • Nos dépenses sociales ne sont pas du gaspillage : elles assurent la protection sociale des français.
    • Le but affiché par la Troika est la destruction du modèle social européen, déjà bien avancée dans les pays sous assistance financière.

    Les solutions :

    • Développer la prévention des risques sociaux, pour réduire le coût de la protection sociale. Par exemple, loger une famille à l'hôtel coûte beaucoup plus cher que de la maintenir dans un logement social, en argent brut et sonnant d'une part, en coût humain d'autre part.
    • Mettre en place une meilleure répartition des richesses.
    • Rechercher de nouvelles stratégies de croissance durable.

    Ce billet est inspiré par la chronique de Jean-Christophe Le Duigou parue dans l'Humanité Dimanche du 17 avril.

  • L'Humanité - une bonne nouvelle

    377 000 lecteurs en 2013, contre 343 00 en 2012, c'est une des plus fortes progressions d'audience de la presse quotidienne, dans un contexte difficile.

    Et pourtant, les ventes diminuent, alors n'hésitez pas à vous abonner à la nouvelle formule !